Homéopathie : Boiron confirme avoir reçu l'avis défavorable de la HAS

    Le 21/05/19

    Les Laboratoires Boiron indiquent avoir reçu le premier avis de la Haute Autorité de santé (HAS) jeudi dernier en fin de journée et confirment qu'il contient une recommandation « défavorable » au maintien du remboursement de l'homéopathie.

    Crise des opiacés aux Etats-Unis : le fondateur d'un labo condamné pour « association de malfaiteurs »

    Le 10/05/19

    John Kapoor, le fondateur d'Insys, a mis en place un système de pots-de-vin afin que des médecins prescrivent en grande quantité un médicament antidouleur commercialisé par son laboratoire pharmaceutique. Sa consommation a fait plonger des milliers d'Américains dans la dépendance et provoqué plusieurs milliers de morts.

    Les enfants n'ayant jamais été allaités présentent un plus fort taux d'obésité.

    Le 03/05/19

    Les bébés allaités ont moins de risque de devenir obèses que ceux nourris au lait en poudre, en particulier si l'allaitement dure au moins six mois, rapporte une étude de l'OMS publiée mardi, qui porte sur 16 pays européens. "Les enfants qui n'ont jamais été allaités ont 22% de probabilité en plus d'être obèses" par rapport à ceux qui ont été nourris au moins en partie au lait maternel pendant six mois ou plus, constate l'OMS à partir de l'analyse d'un échantillon d'environ 30.000 enfants âgés de 6 à 9 ans.

    Les Français dorment de moins en moins...et c’est mauvais signe

    Le 19/03/19

    Entre l’attrait des écrans, le bruit des villes, le temps de travail et les trajets quotidiens, nous dormons de moins en moins. Selon une étude de Santé publique France publiée mardi, les Français dorment en moyenne 6 heures et 42 minutes chaque nuit. C’est la première fois que le temps de sommeil quotidien passe sous la barre des 7 heures, durée minimale recommandée pour une bonne récupération. Un déclin jugé «préoccupant» par Santé publique France. L’étude est parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire.

    Brexit, le fastidieux déménagement de l'Agence du médicament

    Le 01/03/19

    La Croix relève en effet : Brexit oblige, l’Agence européenne du médicament basée à Londres depuis sa création en 1995 va quitter les rives de la Tamise pour celles de la rivière Amstel. Amsterdam l’a en effet emporté sur Milan en novembre 2017, par tirage au sort, après un vote serré ayant départagé 19 villes en compétition. Le quotidien rappelle que l’AEM, l’une des agences les plus importantes au monde dans son domaine, surveille et contrôle les médicaments à usage humain et vétérinaire, dont elle autorise la mise en vente au sein de l’Union européenne (UE). La Croix explique que « le bâtiment définitif, en construction pour un coût de 300 millions de dollars, est censé être achevé en novembre à Zuidas, banlieue sud d’Amsterdam. Flambant neuve, la tour EMA de 81 mètres de haut, comptera 1300 bureaux et un centre de conférences répartis sur 39.000 mètres carrés. Elle sera louée par l’État néerlandais à l’AEM, dont l’emménagement effectif se fera, si tout va bien, en janvier 2020 ».

    Alzheimer, le pari de Biogen pour moins dépendre de la sclérose en plaques

    Le 20/02/19

    C’est ce que titre Le Figaro, qui observe que « la biotech américaine veut être la première à lancer un médicament freinant les effets de la maladie. Le journal indique ainsi que « début 2020, Biogen sera fixé sur les chances de succès de sa molécule la plus avancée pour traiter la maladie d’Alzheimer. L’aducanumab fait l’objet d’essais cliniques en phase 3, le dernier stade avant la commercialisation. Le quotidien relève que « les résultats des phases précédentes ont montré l’efficacité de cet anticorps, qui a permis de réduire la taille des plaques amyloïdes, des dépôts de protéines anormaux s’accumulant entre les neurones et responsables du déclin cognitif. L’espoir se profile ainsi de pouvoir retarder l’évolution de la maladie et la perte d’autonomie.

    Cannabis thérapeutique : l’Europe dit oui !

    Le 15/02/19

    En décembre 2018, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rendait un avis positif pour autoriser le cannabis à visée thérapeutique, sous certaines conditions et indications. Le 13 février, c’est au tour du Parlement européen de se prononcer en faveur du cannabis thérapeutique.